×

7 choses interdites en Corée du Nord

3 octobre 2017

Résumé de la vidéo en vrac:

7- Nom / Prénom
L’histoire de la Corée du Nord actuelle débute avec l’accession au pouvoir de Kim Il-sung en 1948. Lui, puis son fils Kim Jong-il et son petit fils Kim Jong-un sont considérés comme des dieux. Il est donc strictement interdit en Corée du Nord de donner à son enfant l’un de ces 3 noms.
D’ailleurs, quand Kim Jong-un arrive au pouvoir en 2011, des officiels firent le tour de tous les villages du pays pour convaincre les gens qui portent son nom de changer d’patronyme. Officiellement, c’était de leur plein gré. Maintenant, personne ne sait ce qui est arrivé à ceux qui ont refusé…
Source: https://goo.gl/1Atr9q

6- Journal
Les touristes étrangers sont admis en Corée du Nord mais en petits groupes et doivent en permanence être accompagnés par des guides. Ils suivent un circuit touristique pré établi et ont des consignes très strictes avant de mettre le pied sur le territoire.
L’une d’entre elles est juste aberrante.
Ils ne doivent en aucun cas plier ou froisser un journal dans lequel la photo du dirigeant suprême se trouve.
Source: https://goo.gl/BAKSKU

5- Quitter le pays
Quitter le pays est juste impensable pour un citoyen lambda. Les seules personnes autorisées à sortir du territoire sont les diplomates, les sportifs et quelques commerciaux. Tous sont triés sur le volet et si certain ne revenaient pas, c’est leur famille sur place qui en souffrirait. Si ce n’est pas la mort qui les attend, c’est un bon moment dans les camps de travailleurs. D’ailleurs, voyager à l’intérieur du pays est tout aussi compliqué. Il faut avoir l’accord des autorités pour se déplacer d’un endroit à un autre.
Beaucoup de personnes ont tenté de fuir le pays en passant par la Chine mais c’est très risqué car les autorités chinoises peuvent les capturer et les rendre à la Corée du Nord… Et là, si tu t’enfuis et que tu te fais attraper… T’es mal barré…
Source: https://goo.gl/Gve6id

4- Coups de téléphone
Dans la même logique de couper les ponts avec le monde extérieur, il est strictement interdit de passer des coups de fil internationaux. Il est juste impensable d’appeler quelqu’un à l’étranger. Et si l’idée leur passait par la tête, il faudrait y réfléchir à deux fois.
En octobre 2007, un chef d’usine fut condamné à mort et executé face à plus de 150 000 personnes dans un stade. Il s’était servi de téléphones de sa société pour appeler des proches en Corée du Sud.
Source: https://goo.gl/Tk8GzN

3- Télévision
Comme vous l’avez compris, la Corée du Nord n’aime pas trop que sa population s’intéresse au monde extérieur. D’ailleurs, les quelques privilégiés ayant une télé n’ont accès qu’aux chaînes de propagande du gouvernement. Et si ils ont envie d’acheter sur le marché noir des films étrangers, ils risquent gros, très gros… Jang Se-yul était prof de maths lorsqu’il a décidé de regarder une romance sud coréenne avec des amis. Il fut dénoncé par des voisins et fut envoyé dans une centrale électrique pour y travailler comme ouvrier. Depuis, il est parvenu à fuir le pays. Mais quand même, être condamné pour avoir regardé les feux de l’amour, c’est quand même pas fun !
Source: https://goo.gl/c3Pn8y

2- Pornographie
Dans un pays comme ça, ça parait évident. Mais pour le coup, regarder un film pornographique est considéré comme un crime ultime. La peine de mort est appliqué dans 100% des cas.
D’ailleurs, une rumeur persistante dit que Kim Jung-un aurait fait assassiner son ancienne petite amie, une chanteuse très connue en Corée du Nord, en face de sa propre famille pour s’être filmée en pleine acte avec ses musiciens. Je dis rumeur parce que rien ne confirme officiellement cela mais connaissant le personnage, ce serait pas étonnant.
Source: https://goo.gl/xRa4wc

1- Internet
Internet, en Corée du Nord, n’existe pas. Ou plutôt si, mais est ultra régulé. Les quelques privilégiés qui peuvent se connecter au net n’ont en fait accès qu’au réseau interne du pays qui ne diffuse que des messages de propagandes. Les seules personnes habilités à avoir une adresse mail et à se connecter à Internet sont les officiels du gouvernement ainsi que les 1800 hackers faisant partie du bureau 121. Ces hackers sont issus d’une sélection ultra stricte et obtiennent leur emploi après 9 ans d’études. Ils sont réputés comme étant les meilleurs hackers du monde et font partie des personnes ultra privilégiés en Corée du Nord: Appartement gigantesque totalement gratuit, nourriture haut de gamme, accès à internet, possibilité de voyager à l’étranger. Bref, seulement quelques milliers de personnes ont accès à internet dans un pays de presque 25 millions de personne, ça fait vraiment pas beaucoup.
Source: https://goo.gl/JYDTJr

 

Ouvrages intéressants sur le sujet:
Corée du Nord, un État-guérilla en mutation – Philippe Pons (2016)
Corée du Nord – Antoine Bondaz et Benjamin Decoin (2016)
Vies ordinaires en Corée du Nord – Barbara Demick (2010)
La Corée du nord en 100 questions – Juliette Morillot et Dorian Malovic (2016)

Corée du Nord, la Grande Illusion (Documentaire) – Michaël Sztanke (2016)

Commentaires - 1 Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

J'ai pris connaissance de la Politique de confidentialité et accepte l'enregistrement de mes données par docseven.fr

alexis
11/10/2017 à 8h05
 Répondre
La video est trop bien