×

Shingō, ce village japonais où Jésus est enterré !

Le 11 décembre 2017 par Doc Seven (870 vues)

De prime abord, Shingō est un petit village du nord du Japon tout ce qu’il y a de plus banal. Pourtant, chaque année plus de 50 000 personnes viennent visiter son cimetière. La raison ? C’est là-bas que, selon la légende locale, Jésus Christ serait enterré.

Tout commence en 1935, quand un prêtre shintoïste du nom de Koma Takenouchi découvre un document dans sa bibliothèque familiale qu’il identifie comme étant le testament de Jésus, prophète du christianisme. D’après ce document prétendu antique, non seulement Jésus aurait habité à Herai (l’ancien nom de Shingō), mais deux tombes concernant lui-même et sa famille se trouveraient à proximité du village. Deux tombes que Koma Takenouchi, accompagné du maire du village de l’époque, localisèrent au bout de quelques mois. Deux monticules sous lesquelles seraient disposés le corps d’un certain « Daitenku Taro Jurai », ainsi qu’une oreille de son frère, Isukiri, et une mèche de cheveux de leur mère, la vierge Marie.

Le fameux monticule sous lequel le corps de Jésus serait enterré – Wikimédia Commons

Depuis, la légende est tenace. Les habitants de Shingō sont persuadés qu’il s’agit bel et bien de Jésus Christ, qui aurait déjà passé du temps à Shingō durant sa jeunesse, avant de repartir vers Jérusalem pour devenir le prêcheur que l’on connait. Il aurait ensuite échappé à la condamnation à mort de Ponce Pilate, laissant son frère Isukiri prendre sa place sur la croix. Après quatre années d’errance en Sibérie, Jésus se serait ensuite réfugié à Shingō afin d’y fonder une famille, et de finir sa vie paisiblement, dans l’anonymat, en cultivant le riz. Selon les versions de l’histoire, Daitenku Taro Jurai serait décédé à l’âge de 108, 114, ou 118 ans, chose très rare quand on connaît l’espérance de vie de l’époque qui n’excédait pas les 30 ans.

On ne va pas se mentir, peu d’éléments donnent du crédit à la légende du Jésus de Shingō. Néanmoins, force est de reconnaître que nous ne savons rien de la vie de Jésus entre sa 21ème et 33ème année. La bible ne dit absolument rien de cette période de son existence, ce qui a permis l’émergence de toutes sortes d’hypothèses plus ou moins farfelues qui font de Jésus un explorateur de la Bretagne, de l’Égypte, de l’Inde, du Tibet, et dans le cas qui nous intéresse ici, du Japon… Si l’on admet donc que Jésus a bel et bien passé une partie de sa jeunesse à Shingō pour y apprendre la philosophie auprès d’un maître shintoïste, rien n’exclut qu’il ait eu envie d’y revenir une fois sa carrière « politique » révolue. Malgré tout, difficile d’expliquer la présence de son frère Isukiri à ses côtés (puisqu’il s’est fait crucifier à sa place), alors que la bible n’en fait jamais mention nulle part.

Quoiqu’il en soit, cette légende du Jésus Christ de Shingō s’avère être un argument touristique très efficace pour ce petit village japonais. Chaque année, ils sont des dizaines de milliers à venir visiter les deux tombes identifiées par Takenouchi, et le musée qui l’accompagne. En juin, c’est carrément un festival qui est organisé, pour lequel de nombreux pèlerins font le déplacement.

Le Kirisuto Matsuri (festival du christ) durant lequel 16 vierges dansent autour de la tombe de Jésus Christ – therandomization

Pour aller plus loin :
Shinto : Sagesse et pratique
, de Motohisa Yamakage et Paul de Leew
– Le Shintoïsme ancien, de Jean-Marie Martin
Shinto, de Bernard Marillier
Kojiki : chronique des faits anciens, de Pierre Vinclair et Yukako Matsui
Dictionnaire des Yôkai, de Shigeru Mizuki

Commentaires - 0 Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

J'ai pris connaissance de la Politique de confidentialité et accepte l'enregistrement de mes données par docseven.fr

Pas encore de commentaires.