×

L’arbre du Ténéré, le plus isolé de la planète ?

Le 13 décembre 2017 par Doc Seven (1 387 vues)

Le Ténéré est un désert du Niger, surnommé par les nomades « le désert des déserts » tant il est aride et dénué de vies humaines et végétales. En bref, c’est l’un des déserts les plus absolus de la planète. Pourtant, contre toute probabilité, jusqu’en 1973, un acacia solitaire se dressait bravement au beau milieu de tout ce sable. L’arbre du Ténéré, miraculé et miraculeux, a longtemps été source d’une vénération sans borne par les populations locales, qui voyaient en lui l’incarnation de la résistance et de la solidité… Jusqu’à un triste de jour de novembre 1973, quand il s’est fait renverser par un camionneur bourré.

Des nomades venus se recueillir auprès de l’arbre du Ténéré – Flora Urbana

L’arbre du Ténéré était en fait le dernier survivant d’une forêt d’acacias qui avait poussé dans le coin à une époque où les conditions climatiques du désert étaient plus propices à la végétation. Alors que tous ses congénères avaient disparu depuis des décennies, cet acacia vieux de plus de 300 ans gardait, comme par magie, ses racines solidement plantées dans le sol. Pendant très longtemps, l’acacia solitaire fut considéré comme l’arbre le plus isolé de la planète, la légende prétendant qu’aucun autre arbre ne se situait à moins de 400 kilomètres. On sait aujourd’hui que ce n’est pas le cas, puisque l’oasis de Timia, éloigné de « seulement » 150km, est bel et bien bordé de quelques arborescences. Mais bon, pas de quoi remettre en question l’isolement de l’arbre du Ténéré, qui ne devait pas vraiment connaître l’existence de ses « voisins » de Timia.

Quoiqu’il en soit, l’arbre du Ténéré était devenu célèbre dans le monde entier pour les voyageurs du désert, symbole respecté et visité régulièrement. Il faisait notamment office de repère pour les routes des caravanes qui traversaient le désert du Niger… Il s’agit d’ailleurs du seul arbre à avoir jamais été représenté sur une carte au 1/4 000 000, tant son importance était cruciale pour les voyageurs. Durant l’hiver 1938, un puit est même foré à côté de l’acacia par les militaires français, qui voulaient faciliter le transit des convois militaires dans la région. On découvre à cette occasion que les racines de l’arbre centenaire plongeaient plus de 30 mètres en dessous de la surface pour atteindre une nappe phréatique qui assurait son apport en eau et en minéraux nécessaires à sa survie. C’est, de loin, les racines les plus profondes jamais observées sur un acacia.

L’arbre du Ténéré, pris en photo en 1961 – Wikimédia Commons

Malheureusement, l’histoire de l’arbre du Ténéré s’achève tragiquement un soir de novembre 1973, quand un camionneur libyen, sans doute saoul, renverse ce miracle de la nature. Aussi fort et robuste soit-il, l’acacia ne survivra pas au choc. Le 8 novembre 1973, l’arbre mort fut transporté au musée national du Niger, à Niamey. Sur place, il fut remplacé par une sculpture métallique, là pour commémorer l’acacia du Ténéré, et rappeler aux badauds qu’ici même s’est dressé pendant des siècles, l’un des arbres les plus isolés, et les plus aimés de la planète.

La sculpture commémorative installée en 1973 – Wikimédia Commons

Pour aller plus loin :
– L’arbre perdu du Ténéré : la grande aventure du Paris-Dakar de Jean-Luc Roy
– L’arbre du Ténéré de Hélène Simart (format Kindle)
– Mission Ténéré de Roger Frison-Roche

Commentaires - 3 Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

J'ai pris connaissance de la Politique de confidentialité et accepte l'enregistrement de mes données par docseven.fr

Mathieu
1/05/2018 à 11h51
 Répondre
le camionneur a dû passer un sale quart d'heure après ça !
Najat Amk
1/07/2018 à 9h06
 Répondre
Je suis Nigeriennne donc je connaissais bien évidemment l'histoire de cet arbre. Je suis cependant contente c'est rare qu'on parle de notre pays autrement que pour sa pauvresse et récemment pour le terrorisme😊.
Léna
29/07/2018 à 18h27
 Répondre
Mais du coup est ce que cet arbre a une signification pour, par exemple, pour la culture Yoruba ?