×

Fe Del Mundo, la Mulan de la médecine

Le 12 juin 2018 par Doc Seven (909 vues)

Depuis que tu as maté toutes les saisons de Docteur Quinn, femme médecin (ou pas), t’as capté qu’il n’y a pas si longtemps encore, être à la fois femme et médecin, ce n’était pas de la tarte. A tel point que même après 14-18 aux USA, les candidatures féminines aux facs de médecine sont recalées direct, ou passent au mieux pour une plaisanterie. Bonne ambiance. Pourtant, Fe Del Mundo l’a fait, et pas qu’un peu, puisqu’elle devient la première femme diplômée de la prestigieuse Harvard Medical School en 1940. Et comme tu peux l’imaginer, à l’instar d’une Nellie Bly ou d’une Marie Marvingt, son parcours n’a pas franchement été une promenade de santé.

Elle aurait pu percer à Hollywood ! – Tumblr

Née aux Philippines en 1911, Fe Del Mundo a déjà la chance de survivre au-delà des 3 mois après avoir vu le jour, à une époque où la mortalité infantile fait des ravages. La preuve, 3 de ses 7 frères et sœurs meurent en bas âge et Fe est particulièrement affectée par la mort de sa grande sœur à l’âge de 11 ans, des suites d’une simple appendicite.
Pas étonnant donc que Fe Del Mundo se soit orientée vers des études médicales, et qui plus est vers la pédiatrie. Elle s’inscrit à la fac de Manille, dont elle sort diplômée de médecine en 1933 avec en prime une bourse pour aller étudier la spécialité de son choix à l’étranger. Quitte à se faire payer des études gratos, pourquoi se priver de la meilleure fac du monde ?

La Harvard Medical School, école uniquement masculine… jusqu’à Fe Del Mundo – Flickr

C’est ainsi que Fe Del Mundo tente sa chance à la Harvard Medical School en 1936… et que son dossier est retenu direct. Suspect, me diras-tu, vu le contexte un brin hostile aux ambitions des demoiselles… Et pour cause : lorsqu’elle débarque à Harvard et découvre qu’on lui a attribué un lit dans le dortoir des garçons, Fe Del Mundo se rend compte qu’il y a comme un hic… Elle était en fait la toute première femme admise à la Harvard Medical School… par erreur. Le jury qui a traité la candidature de la philippine a en fait pensé, sans prendre la peine de vérifier, que son prénom était masculin et traité son dossier comme tel !

Pas de bol pour ces messieurs, la demoiselle est bien là, et vu son dossier scolaire en béton, ce serait s’attirer un sacré bad buzz que de lui demander de tourner les talons alors qu’elle a des compétences identiques à ses camarades masculins. Autant dire qu’après un tel parcours, Fe Del Mundo ne s’est pas tournée les pouces et a œuvré toute sa vie pour mettre sa spécialité en pédiatrie bien méritée au service de son prochain, au point de vendre sa propre maison pour financer la construction du premier hôpital pédiatrique des Philippines en 1957 ! Un véritable modèle de détermination et de dévouement qui a royalement tordu le cou aux stéréotypes misogynes…

Commentaires - 0 Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

J'ai pris connaissance de la Politique de confidentialité et accepte l'enregistrement de mes données par docseven.fr

Pas encore de commentaires.