×

Aquarius, un labo pour vivre parmi les poissons

Le 15 juin 2018 par Doc Seven (1 007 vues)

Entre la station spatiale internationale dans l’espace, l’observatoire de neutrinos souterrain de Sudbury, ou encore l’IceCube au beau milieu de l’Antarctique, la communauté scientifique ne manque pas de laboratoires implantés dans des environnements hostiles et extrêmes… Aquarius fait partie de la collection. Rien qu’au nom, tu auras deviné qu’il y a de l’eau dans l’histoire : Aquarius est le laboratoire sous-marin le plus profond au monde… 20 mètres sous la surface, un record qui n’est pas près de tomber, puisqu’Aquarius est le seul laboratoire sous-marin encore en activité.

Non ce n’est pas un crabe géant, c’est l’extérieur de l’Aquarius – NASA

Alors comme tu peux le voir sur la photo, l’Aquarius n’est pas joli joli. Un gros cylindre d’acier de 3 mètres de diamètres, 14 mètres de longueur, ce n’est pas ça qui va te faire gagner un concours d’architecture. L’Aquarius n’a pas été pensé pour ça. Construit en 1983 à Key George, au large de la Floride, il a été conçu pour accueillir jusqu’à six personnes sous l’eau pendant plusieurs semaines afin de mener toutes sortes d’observations et d’expériences scientifiques.

Les plans du labo – Wikimédia Commons

 

Faut bien s’entendre avec ses collègues, sur Aquarius, l’intimité on ne connaît pas – Wikimédia Commons

Après plus de 30 ans d’existence, le laboratoire tient toujours debout, un petit exploit quand on connaît l’environnement très capricieux du golfe du Mexique et de ses ouragans à répétition. Plusieurs fois l’Aquarius est passé au bord de la destruction, avec notamment une évacuation aussi galère que précipitée d’une équipe de scientifiques en 1994, pendant une tempête, alors qu’un générateur du labo avait pris feu.

Dans les premières décennies de son existence, les « Aquanautes » (surnom donné aux occupants de l’Aquarius) se résumaient essentiellement aux océanologues et biologistes spécialistes de la vie sous-marine. C’est en grande partie grâce aux missions d’Aquarius qu’on en connaît autant sur les récifs de coraux, leurs équilibres fragiles et toute la biodiversité qui en dépend directement. Une sorte de baromètre de l’état des océans, le genre de chose que t’as envie de connaître sur le bout des doigts non ?

Sauf qu’on préfère explorer l’espace plutôt que les océans. Depuis 2012, fini les subventions pour la recherche en milieu aquatiques, et le laboratoire a cessé de fonctionner… Enfin, pas tout à fait. Maintenant, c’est la NASA qui a récupéré le lieu pour en faire un terrain d’entraînement. Désormais chaque année, l’Aquarius héberge deux semaines une équipe d’astronautes en formation. Paraît-il que ses conditions extrêmes sont similaires à celles que nos joyeux lurons pourront retrouver dans l’espace ! En science, tout se recycle, même les laboratoires sous-marins.

Commentaires - 0 Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

J'ai pris connaissance de la Politique de confidentialité et accepte l'enregistrement de mes données par docseven.fr

Pas encore de commentaires.